Forum de la communauté RP du jeu Dofus.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Fan-Fiction] Le journal de Nanaki & Setho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kira Duras
avatar
Messages : 11
Serveur de jeu : Sumens

MessageSujet: [Fan-Fiction] Le journal de Nanaki & Setho   Jeu 18 Mai 2017 - 22:50

[HRP]
Salutation cher lecteur ! 
Bienvenus dans mon nouveau petit projet d'aventure RP ! Ce journal sera mis à jour au fur et à mesure qu'elle avancera, il est d'ailleurs fort probable que vous croisiez ces deux nouveaux personnages qui je n'en doute pas, saurons vous faire sourire ! J'adore partager ce petit univers totalement déjanté qui est le mien, ainsi j’espère que tu auras autant de plaisir à lire ces lignes que moi à les écrire ! 
[/HRP]

Introduction par Nanaki:


Bienvenus à toi qui lis par le plus grand hasard les lignes de ce journal, à dire vrai je ne sais pas vraiment si un tel ouvrage se retrouvera un jour sur les étagères poussiéreuses de la Bibliothèque d'Amakna ou s'il sera promus au Prix Molaire de Bonta, qu'importe ! S'il existe c'est pour une seule et unique raison, vous faire partagez nos vies, nos rêves, nos espoirs en ces temps riche de promesse que nous offre cette année 647, je me prénomme Nanaki et vous ne tarderez pas à faire la connaissance de mon ami Setho, nous vous souhaitons une bonne et agréable lecture ! 
Cordialement
Les auteurs



Chapitre 0: "Nanaki le gone" par Nanaki:


    Cela sonne un peu prophétie, une sorte de prétention tout à fait humaine d’imaginer que le monde a pris vie lorsque ces derniers vinrent au monde, ce genre de pensé m'a toujours laissé dubitatif, je ne pense pas que l'Horloge de Xelor c'est mis en route dans la petite chaumière de Pandala qui m'a vus naître, j'en doute même fortement, à dire vrai, rien ne me prédestinait à vivre une grande aventure, issus d'une famille plus que moyenne et aimé de mes deux parents, je suis l'incarnation même de la normalité, je n'ai d'autre histoire que celle qui m'a crée, je n'ai d'autre passé que celui qui m'a forgé. 

    Ainsi les onze premières années de mon enfance parrurent comme un long fleuve tranquille, du genre que l'on descend paisiblement en sirotant une bonne bière avec un chapeau de paille sur la tête, j'étais heureux, souriant, toujours prêt à rendre service, nous vivions dans les bordures du village une vie douce aux senteurs d'orchidées, cependant à l'approche de ce douzième printemps, un événement allait totalement marquer cette sérénité ambiante, notre charmante île venait d'être reliée au continent Douzien par ce chef d'oeuvre d'architecture de ce que nous appelions déjà le pont de Pandala. Je me rappelle de cette époque, de mes parents et leurs amis célébrant la Grande Buveuse et les promesses engendrées par ce progrès sans nom, s'ils avaient sus.. Il ne fallut que très peu de temps avant qu'ils ne se rendent compte que dire oui au continent allait les exposer à l'influence des deux grandes citées, et nos vies si calmes allaient bien vite se changer en un combat qui semblait sans fin.. Feudala, Aerdala, Terrdala et Akwadala, des continentaux recrutant à tour de bras pour mener leurs stupides guerres de conquête.. 

    C'est à l'age de treize ans que je me vis porter le deuil de mes deux parents, tuer dans les nombreux débordements qui avait marqué Pandala Neutre, notre maison réduite en cendre je me retrouva par la même occasion un de ces enfants des rues, spectacle qui n'était pas rare à cette tragique époque, si la vie était une vaste forêt, quel genre d'arbre serais-je ? Une question que me répétait souvent mon père, je n'ai que peu de souvenir marquant de cette sinistre période, il faut croire que la mémoire est bien faite, je ne sais si ce mur que j'ai inconsciemment crée se brisera un jour, mais je doute que ceci ne change quoi que ce soit, je suis ce que je suis. Et cette image m'est agréable, héhéhé, je ne vois pas quoi rajouter ! La seule et véritable force se trouve dans nos sourires, je n'ai rien d'autre à ajouter sur mon passé ! Ou du moins, je n'ai rien envie d'ajouter ! Je vous laisse avec Setho !

Chapitre 0: "Setho Inra le ronin" par Setho Inra:

    Nanaki a l'air fermement décidé à me faire participer à cet ouvrage... Celui là quand il a une idée derrière là tête.. J'en peu plus de gars.. Mince j'écris ce que je pense... AH ! Zut ! 
Mon nom est Setho Inra, j'ai actuellement trente trois printemps, et.. Je ne suis pas habitué à ce genre d'exercice.. Nanaki semble convaincu que laisser une trace de notre histoire sur cette terre est une bonne idée, il est si puéril, si immature.. Je me demande des fois pourquoi je continus de le suivre.. Je viens d'un petit village d'Amakna, je n'aimais pas forcément les gens, mon père était un putain d'ivrogne et cette connasse c'est barré lorsque j'étais chiard, je suis rentré dans le clan lorsque j'étais adolescent, encouragé par mon père, et je suis aujourd'hui un déserteur. Fin je ne vais pas continuer sur ce sujet, ça me casse les couilles.

    L'autre demeuré me casse les... pieds pour que j'approfondisse.. Soit. L'histoire que je vais vous raconter remonte à deux ans en arrière, alors que je fuyais le clan qui tentait de m'éliminer conformément à nos commandements, lors d'un braquage qui avait mal tourné, j'ai refusé de prendre d'abattre un otage, je me rappelle encore de son visage terrorisé, un petit eniripsa qui devait pas avoir plus de 12 ans, je ne sais pas trop ce qui a motivé mon refus à ce moment là, j'ai jamais eu aucun problème à buter les emmerdeurs, mais un enfant.. C'est pas encore noircie par la vie, c'est innocent, je me déteste déjà suffisamment comme ça, j'ai pas besoin de m'entacher d'avantage.. Ainsi alors que j'arrivais dans le port de Pandala Neutre, j'ai subis un assaut de ces enculés que j'ai appelé frère, je me suis pris des balles de tromblon en plein dans le flanc droit, j'ai dus dériver sur plusieurs centaines de mètre inconscient avant de m'échouer, je vous raconte pas l'embrouille quand je me suis réveillé en voyant cette grosse tête de con au dessus de moi. J'ai tenté de l'égorgé aussitôt, mais le bougre est vachement rapide et m'a tabasser le crane à coup de pot de chambre. À mon deuxième réveil, j'ai tenté de m'enfuir, mais il courait trop vite et m'a plaquer au sol, forcément ma tête cogna une pierre et je perdis à nouveau conscience. J'ai feint d'être inconscient à mon troisième réveil, j'ai attendus qu'il me tourne le dos pour me jeter sur lui, enroulant mes bras autour de son cou pour le rompre, et ce timbré c'est mis à rigoler ! Un vrai psychopathe je vous jure...

    Je sais pas trop pourquoi je l'ai pas buté, et depuis cette question me hante, je suis obligé de le supporter tout les jours que les dieux font, et croyez moi que ce gars est une vraie plaie ! Mais, je crois qu'au fond de moi, il est comme un frère.. Un véritable, avec du recul, je ne sais pas si c'est le destin qui l'a mis sur ma route, mais putain merci.. Je lui ai interdis de lire ce que j'écrivais, ainsi je peu me permettre de le dire:"Je t'aime Nanaki, je parle pas d'un vieux plan de gaize, je parle d'un truc qui dépasse la raison. Merci d’exister. Tu es ma famille." Bon.. Je vais me retenir pour pas faire plus de ratures, et je trouve pas grand chose à ajouter, depuis ce jour nous ne nous sommes jamais quitté avec le "Gone", on a même un grand projet pour notre avenir ! 

    Un vieux sage ou un vieil ivrogne, à vous de voir, nous a parlé d'une vieille légende, enfin, une théorie, je sais pas trop quel nom lui donner, selon lui, lorsqu'un mortel vient à mourir, son corps retourne à la terre, quant à son âme et sa magie... Elles seraient immortelle, et retourneraient dans une espèce de cycle étrange.. On est persuadé que cette énergie peut être exploitée, et on compte bien découvrir comment et où l'extraire ! 
    Putain c'est que ça en fait des lignes ! Je suis grave fier de moi ! Ahaha quand je vais montrer ça à l'autre débile ! 

Chapitre 1: "La Tanière des Bworks" par Nanaki & Setho:

[N]   Après avoir déboursé tout nos kamas pour faire construire un détecteur de fluide magique, on compte bien dénicher une source de cette étrange substance magique, Setho à soulever que si c'était la mort qui en était l'origine, c'était là où les gens mourraient le plus que nous pourrions la trouver ! Héhéhé, il est pas que stupide non plus, faut pas croire ! Ainsi donc, nous nous sommes rendus dans la nuit de 8 Maisial 647 dans le Donjon des Bwork, espérant trouver ce que nous cherchions avec impatience, petit hic cependant, quand on est arrivé sur place... Comment vous expliquer ça.. 

[S]   C’était un putain de bain de sang !! On aurait dis que toute la saloperie de crasse Brakmarienne était venue et avait mis à mort tout ce qui vivait dans l'enceinte du donjon ! Sans plaisanter ! En entrant dans la tanière, vous ressentiez une vieille odeur de fermenté parvenir à vos tristes narines, la puanteur que dégageait les lieux était sans pareille, c'est comme si l'on avait imbibé les murs d'huile de poisson ou d'un truc encore plus cradingue. Des cadavres de Bwork s'entassaient par dizaine dans les recoins de chaque pièce, une véritable boucherie, visiblement cette chose tue pour son simple plaisir. Deux étranges personnages sont arrivés alors que nous prenions notre temps avant de nous engouffrer d'avantage dans l'antre, un Ecaflip à poil blanc et une Xelor que Nanaki a tout de suite pris en "affection"... Putain qu'il nous fait perdre du temps celui là..

[N]   Elle était trop belle ! Je vous jure, bon soit, elle n'avait qu'un œil, m'enfin je vous raconte pas la prestance qu'elle dégageait ! Une confiance en soit à toute épreuve, et un sens du devoir qui semblait hors du commun ! Par la Grande buveuse si je l'a recroise, j'en ferai ma femme ! Mais on digresse ! Hum, ils ont refusé de faire de la route avec nous, donc ont a rusé et ont les a laissé passer devant, marchant furtivement pour ne pas avoir à affronter trop d'ennemis, c'est que c'était de pire en pire. Je compte même pas le nombre de Bwork empalé que j'ai vus, et les messages, c'était vraiment trop flippant ! "Nedora je vous attends" "Théos Rakle, tu vas payer" "La mort arrive"... C'est quoi un Nedora d’ailleurs ? Enfin bref, nous continuions d'avancer jusqu'à ce que la belle Dakotha ne me plante une de ses petites aiguilles dans le pied, nous condamnant à terminer notre périple seul..

[S]   Il l'avait totalement mérité, je n'ai rien d'autre à ajouter, c'est une bille et il devrait arrêter de tomber en admiration comme ça au premier regard, enfin bref, quand ils nous ont demandé de sortir de notre tunnel, on avait pas l'air fin, le détecteur n'arrêtait pas de s'agiter dans tout les sens, et putain qu'on en a chier pour buter autant de bwork, je vous jure, c'était éprouvant, faut croire que je ne suis pas un grand guerrier et qu'il me faudrait reprendre l'entrainement, Nanaki a plus assuré que moi de ce coté, la jeunesse... Bref on avançait et pour changer c'était la psychopathe et l'antipathique de service qui nous suivait, E arrivant devant l'immense précipice, on a pus constater qu'un troll apprivoisé était pendu par le cou à ses propres chaînes, flottant en suspens dans le vide, sans vie. Quelle genre de créature est capable d'une pareille œuvre putain ?

[S]   J'ai pu saluer ma belle Dakotha une dernière fois, on avait tellement l'air viril après avoir ouvert la voie à ma dulcinée, je sais pas si c'est l’adrénaline où les hormones mais j'ai sauté dans le précipice sans même regarder ce qui m'attendrait en bas !  Setho a été obligé de me suivre, ça aurait été bête qu'il discute avec quelqu'un d'autre que moi.. Ahahaha ! Il faudrait qu'il s'améliore socialement le pauvre, c'est qu'une fois que j'aurai ma petit famille avec ma xelor bien aimée, je n'aurai plus assez de temps pour lui ! Enfin bref ! En arrivant en bas, je vous raconte pas comment le détecteur était fou, "Biiiiip Bip bip Biiiiiip", il hurlait ! Ainsi on a creusé, creusé, creusé, et récolté quelques prélèvements de roche empreinte de bleu azure qu'on va analyser aux laboratoires, cependant il va nous falloir gagner de l'argent pour investir dans du nouvel équipement, j'ai bien peur que notre petite trésorerie tombe bien vite à sec durant cette aventure qui s'annonce palpitante ! En remontant le lendemain, on est allez voir dans la salle de la Mama Bwork, je sais pas trop ce qu'il s'est passé, mais un véritable choc des titans a eu lieu, y'avait du sang et des crevasses partout ! Du jamais vus ! C'est décidé ! Il me faut devenir plus fort pour pouvoir séduire Dakotha ! Allez ! À une prochaine fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Fan-Fiction] Le journal de Nanaki & Setho
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Fiction] Journal d'un agent secret
» [Fan-Fiction] Dener, héros jusqu'au bout ! Chapitre 3
» [Fan-Fiction] Vous devez inventer avec votre imagination !
» Azov ou le journal d'un patriote.
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un pour Douze et Douze pour un :: Village d'Amakna | Roleplay :: Bibliothèque | Récits et aventures-
Sauter vers: